Kasaï : un peuple, une histoire !

Kasaï : un peuple, une histoire !

Kasaï : un peuple,une histoire !

Le peuple Luba-Kasaï, Bena-Kasaï, Baluba Bena-Kasaï) est un peuple de la République démocratique du Congo vivant principalement dans la région du Kasaï au sud de la rivière Sankuru.Ii appartient au grand groupe des Luba.

Il parle le tshiluba qui est une langue de la famille des langues bantoues du groupe de langues Luba. Leur origine historique est le Katanga aux environs du lac Kisale et Upemba tout comme la plupart des ethnies du sud du Congo.

Les Baluba du Kasaï sont un peuple bantou de la R.D. C. Ils sont constitués d’une multitude de tribus (bisamba) et clans (bifuku). Toutes ces tribus ont en commun la langue Tshiluba, et manifestent beaucoup de traits culturels communs.

Ils partagent en plus une histoire politique commune remontant à l’empire Luba, né dans les environs du lac Upemba dans l’ancien Katanga.

Cependant, le mot Baluba prête à la confusion parce que plusieurs peuples le portent. En plus des Baluba du Kasaï, il existe les Baluba du Katanga.

Tous ces peuples dénommés Baluba ou Luba sont toutefois liés historiquement, linguistiquement et culturellement.

Les Baluba du Kasaï habitent dans cinq provinces ː le Kasaï, le Kasaï-Central, le Kasaï-Oriental, le Lomami,et le Sankuru Ils occupent sur une région d’une étendue de près de 70.000 km2.

Leur territoire est bordé à l’ouest par la rivière Kasaï où sur la rive gauche vivent les Bashilele, Bawongo, et les Bapende. Ils vivent à cheval sur la rivière Kasaï à partir de Tshikapa tout au long de la rivière Kasai jusqu’à la frontière avec l’Angola.

Dans cette partie du sud-ouest leurs voisins immédiat sont les Tshokwe sur la rive gauche et les Balwalwa sur la rive droite de la rivière Kasaï (Territoire de Luiza).

Au sud, ils sont bordés par les Babindi qui habitent le sud du territoire de Kazumba.Les Bakete du sud habitent le territoire Luiza et une partie du secteur de Tshishilu au sud du territoire de Dibaya et le sud-ouest du territoire de Kamiji. Ils sont aussi bordés par les Kanyoka dans le territoire de Luilu.

À l’est ils sont bordés les Basonge, au nord-est par les Babindi (Bangani, Babindi du nord), les Bakwa-Mputu. Au nord-ouest ils sont bordés par les Bakuba qui habitent le territoire de Mweka.

Les Bakete habitent le nord dans le territoire de Luebo dans l’extrême nord-ouest entre Luebo et le confluent de la Lulua et du Kasaï

Le peuple Luba est un de plus ancien royaume du Congo central vers le II eme siècle et le IV eme siècle.

Les Baluba du Kasaï ont pour origine la région du lac Upemba et lac Kisale. La tradition orale de ce peuple cite Nsanga a Lubangu comme étant le lieu d’origine.

Durant une multitude de vagues d’immigration, ils ont quitté Nsanga a Lubangu pour s’installer dans le Kasaï au cours du XVIE, XVIIE et XVIIIE SIÈCLES. La plus connue des vagues de migration est celle qui était causée par la pénétration des esclavagistes arabes, menés notamment par Tippo Tip, dans le pays Luba vers la milieu du XIXE siècle.

On ne sait pas exactement la date, mais le premier empire Luba fut fondé par Nkongolo Mwamba vers le xve siècle, et son neveu Ilunga Mbidi Kalala fonda le second empire.

Le système politique Luba était fondé sur la notion du Bulopwe. Tous les Baluba se réclament descendants du patriarche Ilunga Mbidi Kiluwe, le père de Ilunga Mbidi Kalala.

C’est sous sa personnalité et son autorité que la structure du premier empire commença à prendre forme et à s’étendre.

Depuis leur arrivée dans la région du Kasai, les Baluba on toujours vécu en chefferies indépendantes l’une de l’autre.

Les Baluba du Kasaï parlent le Tshiluba qui est une langue de la famille des langues bantoues.

Les Baluba du Kasaï sont subdivisés en plusieurs sous-ethnies.

Ces dernières sont subdivisées en tribus (bisamba), puis clans (bifuku) et lignées (mbelo).

Les sous-ethnies principales sont les Luluas (Bena-Lulua), Baluba-Lubilanji (Bena-Lubilanji), Bakwa-Luntu, je Bakwa-Nyambi, Bena-Mayi, et Bena-Nsadi (Lulua divers).

Les Luluas (Bena-Lulua) habitent la vallé

juliomutoto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *