RDC-2023 : Et si Félix Tshisekedi préparerait un glissement par un futur dialogue?

RDC-2023 : Et si Félix Tshisekedi préparerait un glissement par un futur dialogue?

En regardant le tableau politique, l’on comprend bien les enjeux qui pèsent sur le futures élections qui paraissent hypothétiques.

C’est à travers une interview à Goma pendant son séjour que le chef de l’État a laissé entendre que si la ceni n’est pas en mesure d’organiser les élections, nous verrons comment nous accorder pour la suite. Une phrase qui expliciterait le non-dit sur un prochain dialogue.

Félix Tshisekedi préparerait il le lit pour un glissement ?

L’on note déjà une traque contre un bon nombre des leaders potentiels candidat en 2023, au crépuscule de l’arrestation de Vital Kamerhe, les sympathisants du parti au pouvoir l’ont fait comprendre au public que les échecs du chef de l’État étaient l’émanation de V.K. Ne détenant pas des preuves pour l’inculper, les adeptes de l’Union pour la nation congolaise parti cher à Vital Kamerhe penseraient que leur leader est victime et en même temps offrande de l’État dit de droit ! Partant pour son encrage politique dans l’espace grand Kivu,V.K nourrissait déjà petit à petit l’ambition de devenir le prochain Raïs.

Cependant, son arrestation se présentait comme étant une traque contre tout Challenger à la prochaine échéance électorale.

L’ouverture de l’instruction pour la levé de l’immunité du sénateur Matata suite au dossier des indemnités de la zairianisation et l’affaire dite de congolité pour dérouter la candidature de Katumbi aux élections futures seraient la mise en position de faiblesse pour l’acceptation d’un dialogue partant pour un cahier de charge bien édicté.

En effet, ce n’est pas une traque, mais plutôt une machination pour un dialogue avenir.

Tous ces trois leaders cités seraient juste des éléments d’échange pour l’acceptation du glissement.

Pour Vital Kamerhe, l’opportunité que présente le dialogue serait en premier son acquittement pur et simple étant donné que le ranger l’a reconnu comme étant un homme juste cela présage déjà un signal fort comme indice d’ouverture laissant l’espoir à l’UNC

Pour Moïse Katumbi, un nouveau dialogue lui permettrait de pouvoir solliciter un arrangement particulier en rapport à son dossier de nationalité en échange d’approuver le plan de glissement.

Pour Matata, aussi, étant donné que le Maniema serait acquis partant des actions à impact Visible.

Fayulu Madidi Martin l’homme qui orchestre l’opposition farouche responsable et la race du B 52 contre la politique de Félix Tshisekedi, la bande à fayulu reste le bloc solide qui Pourrait déstabiliser le plan du glissement au cas où,s il n’est pas sollicité, déjà son discours du 30 juin 2021 présentait un bilan chaotique de la gouvernance de Félix de plus en plus le désespoir pour des élections futures s’installe des signes qui ne trompent pas l’œil.

Wait and sée.

juliomutoto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *