MEDIAS : CRISE A L’UNPC, LES ÉTATS GÉNÉRAUX DE LA PRESSE VIVEMENT SOUHAITES

MEDIAS : CRISE A L’UNPC, LES ÉTATS GÉNÉRAUX DE LA PRESSE VIVEMENT SOUHAITES

L’image d’un second conglomérat d’aventuriers et opportunistes, l’absence des respect des textes devient une obligation pour un congrès boudé par le consortium.

L’inquiétude est de voir demain que la presse ne soit plus en mesure de collecter,traiter, informer et de divertir les Congolais. Cela devient de plus en plus réel par le don de 100,000 dollars de la très distinguée et prestigieuse première dame.Le rôle premier de l’unpc comme Asbl est de répondre aux acquis de la Presse en général et des journalistes en particulier.Malheureusement, l’image que nous retenons aujourd’hui de l’Asbl sous la direction d’un président candidat à sa propre succession est ingouvernable des attaques aux encablures de va-t-en guerre.

Que doit on retenir du don de la première dame ? Que deviendrait le congrès sans clarification de la gestion passé ?trop des questions sans réponse.L’unpc serait réduit à la vente des cartes ni plus ni moins alors à quand le respect et la dignité des journalistes ?

La division ne fera que fragiliser la corporation. Le plan de sortie de crise devient de plus en plus souhaitable.L’écoute, le pardon et le dialogue franc feront du prochain congrès une réussite totale.

Bientôt un point de presse du collectif des journalistes pour le respect et la dignité.
Jamais l’unpc sans nous.

Wait and see.

juliomutoto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *