RDC-MEDIAS : Congrès UNPC, non à une presse caporalisée

RDC-MEDIAS : Congrès UNPC, non à une presse caporalisée

KASONGA TSHILUNDE UN KAMIKAZE POUR LA CORPORATION

La presse sur la rive gauche du fleuve Congo rime avec le clientélisme,le coupage, la pauvreté, les réseaux, le tribalisme et le système “Quados”.

Au lendemain du point de presse de l’unpc où le nom du ministre de médias et communication a été cité sans aucune retenue dans une affaire de retrocomision sur les 100.000 Usd accordés par la première dame pour soutenir le congrès de l’UNPC certains analystes avertis trouvent que le don accordé par la très distinguée Denise NYAKERU tshisekedi aurait pour but d’avoir une main mise sur la presse la méthode de triste mémoire employée par la précédente première dame pour maintenir une bonne image devant l’opinion publique.

Que retenir de cette méthode?

Les journalistes deviendront des commissionnaires et porte-paroles de futilité politicienne au détriment de collecter ,traiter ,informer et divertir.

La politique a su diviser la société, les universitaires, les églises aujourd’hui la presse ,plus rien pour la réadaptation d’une conscience eguise de bonne foi pour mettre le pays sur une bonne voie.Nous avons échoué et le pays nous échappe et la presse n’existe plus; C’est plutôt le communiquant corrompu qui décide de l’avenir de la corporation. Il était temps de se réveiller pour redevenir le vrai quatrième pouvoir.

Wait and see.
ELBERG shukrane .

juliomutoto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *