Rdc-opinion libre : la Rdc pays des futilités et incompréhensions politiques

Rdc-opinion libre : la Rdc  pays des futilités et incompréhensions politiques

Les promesses du jour de sa prestation de serment s’évanouissent et disparaissent dans la nature

Rdc-société : les acquis primaires du peuple que dirige  Félix Tshisekedi mis en mâle.

L’eau devenue denrée rare et limitée en Rdcongo, la Regideso se fait remplacer petit à petit par des forages de fortune. Un risque imminent pour la population qui consomme cette eau douce ayant toujours la piètre qualité et cause des maladies hybrides.Pourquoi les Directeurs Généraux de la Regideso et la snel ne sont jamais inquiètés par la justice Congolaise?

La constitution du pays en son article 53 dit “toute personne a droit à un environnement sain et propice à son épanouissement intégral. Elle a le devoir de le défendre. l’État veille à la protection de l’environnement et la santé des populations” malheureusement l’applicabilité pose problème. La distribution des richesses occasionne des injustices socio-économiques et le pays devient une jungle où le plus fort dans son  coin impose sa loi. Chaque jour des assassinats ciblées de la population, l’immoralité et ses corollaires occultes déjà les médias et les animateurs politiques, la pollution éducative dûe à la gratuité de l’enseignement déséquilibre l’avenir des jeunes et enfants,l’un dit bonjour l’autre dit bonsoir et oui l’un rappel les élections en 2023 pour que le cycle ne soit plus brisé et l’autre copie des encablures mesquins pour lui répondre. La geurre d’intelligence 37 ans de lutte a fait de l’homme un éternel stagiaire qui rate tous les coups pour rendre son quinquennat exceptionnel. 

La peur a changé de camp,les élections auront bel et bien lieu en 2023,la reforme de la CENI et la nomination des acteurs de la dite commission, la révision de la constitution sur le mode des scrutins comme prévu seront aussi touchées et le nombre de mandats plus question de 5 ans nous allons passer à 7 ans.

Pertes des temps, c’est le Congo qui sort un grand perdant. L’inefficacité politique engendrerait toujours l’instabilité socio-économique, l’échec de la minorité dirigeante provoquerait de nouvelles surprises de nouvelles rebellions. Le centenaire de 2021 cacherait un mystère ou bien le peuple congolais devrait s’attendre à une duperie prophétique?

Le pays est dirigé par ses mots ( megestion, tribalisme, fanatisme,insécurité, injustices, mensonge, clientélisme, gabegie, absence de la vision,corruption etc…). l’État raquette ses contribuables par des taxes. Aucune bonne route, aucun projet d’emploi. Le mal est profond,l’avenir très sombre. Les élections et les trains de vie des institutions bouffent les budgets.

  Le social des militaires, enseignants, fonctionnaires dans une précarité sans pareil le peuple d’abord ou bien l’amour du bifteck.”Un opprimé rêve en permanence de devenir oppresseur.”Frantz Fanon, psychiatre martiniquais.

 wait and see.

G.F

juliomutoto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *