Rdc :ordre nouveau milite pour l’Instauration d’un nouvel ordre politique

Rdc :ordre nouveau milite pour l’Instauration d’un nouvel ordre politique

Le président du Regroupement politique Ordre Nouveau, Monsieur Jean-Willy Kalonji milite pour l’instauration d’un nouvel Ordre politique basé essentiellement sur l ‘ éthique en rupture avec l’ancien Ordre politique basé sur la prédation.

“Il y a des congolais qui ont la culture de dilapider l’argent du contribuable au profit de leurs intérêts égoïstes et de piller systématiquement les richesses du pays.Avec la vision de l’Union Sacrée prônée par le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, cette façon de voir les choses dans notre pays appartient désormais au passé” A-t-il déclaré.

Aussi, le Président de l’ordre Nouveau a rajouté, tous ceux qui ont pillé les richesses de notre pays et détourné les deniers publics doivent répondre de leurs actes. Nos ancêtres ont vécu de la pêche, de la chasse et de la cueillette. Nous avons des eaux poissonneuses, du gibier de toutes sortes dans notre forêt, des fruits de touts genres, pourquoi le peuple congolais doit souffrir ? L’eau et l’électricité à notre portée, pourquoi les congolais continuent à se plaindre ?

La réponse passe par la mauvaise répartition du révenu national. Tout ceci par le manque de volonté politique de répondre positivement aux aspirations profondes de notre peuple et aussi par la mauvaise foi.
Voilà ce qui a justifié le combat de l’opposition radicale incarnée par Étienne Tshisekedi qui avait pour leitmotiv que de soutenir les principes de la bonne gouvernance qui sont : Etat de droit, démocratie, transparence dans la gestion de la chose publique.
Ce combat est matérialisé aujourd’hui par le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui a commencé par consacrer notre pays à Dieu pour tout le mal causé à notre peuple, diffuser la volonté politique de répondre positivement aux aspirations profondes du peuple congolais, instaurer l’Etat de droit, la démocratie, la transparence dans la gestion de la chose publique.

Nous avons la victoire diplomatique écrasante avec la présence de notre Chef de L’Etat à la tête de l’Union Africaine, une armée Républicaine et dissuasive avec l’ouverture de l’école de guerre, une police nationale en pleine réforme et en formation, un pouvoir Judiciaire indépendant, une Inspection générale des finances en plein assainissement des finances publiques devant mettre fin au coulage des recettes en vue d’améliorer le vécu quotidien du congolais, voilà ce que nous, congolais, nous devrons soutenir.

Le premier droit inhérent à la personne humaine est le droit à la vie. Si tout congolais a droit à la vie,alors, nous devrons mettre fin au système qui privilégie le personnel politique au détriment de la majorité de la population. Ceci s’appelle la mauvaise répartition du révenu national. Personne n’est plus Congolais que l’autre.

La fin de la coalition FCC-CACH, c’est le dernier verrou qui restait pour donner la vie au peuple congolais. L’Union Sacrée a cette noble mission de se mettre réellement au service de la nation.

Ne cédons donc pas à la distraction des discours des hommes politiques haineux et tribalistes.
Silence, on travaille. A-t-il conclu.

Djastro Mubemba/Christian Mbolifue

juliomutoto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *