Rdc Page d’Histoire : Jack WALKER héros oublié| éditoriale. net

Rdc Page d’Histoire : Jack WALKER héros oublié| éditoriale. net



L’homme qui s’est levé contre Mussolini à cause du racisme.
Le boxeur congolais de naissance Jack Walker (Leone Jacovacci). Son histoire est fascinante. Il est né à Pomba (Kongo belge) en 1902. Son père était un agronome italien et sa mère était Congolaise. À trois ans, son père l’a emmené loin de sa mère en Italie où il a laissé Jack pour être élevé par ses grands-parents. Le père de Jack est retourné au Congo. L’enfant a été victime de racisme en Italie et à seize ans, il est allé travailler comme « garçon de cabine » sur un navire britannique. Après son arrivée en Angleterre, il a changé son nom pour John Douglas Walker, pensant que le nom anglais l’aiderait à être plus socialement accepté. Il s’est enrôlé et a servi dans l’armée britannique. À sa sortie, il a appris à boxer en Angleterre et a commencé sa carrière de combattant. Au cours de sa carrière de boxeur, il pesait environ 150 poids et sa taille était de 5 “10”. Son dernier record en tant que Boxeur était de 21 victoires, 22 défaites et 5 égalités. On pense que son dossier officiel est incomplet. Il a commencé la boxe en 1920 et sa carrière s’est terminée en 1932. Ses combats étaient en Europe. Il a combattu en Angleterre, France, Suisse, Belgique, Italie, Norvège, Autriche, Danemark et Espagne. Il a combattu en utilisant la citoyenneté italienne et est devenu le champion des poids moyens d’Europe. Malgré de nombreux succès sur le ring, Jack n’a jamais été accepté en Italie comme il l’aurait souhaité. La société raciste et fasciste ne lui a pas permis de se sentir vraiment comme un citoyen italien à part entière ou de profiter des fruits de ses succès de boxe. Après avoir mis fin à sa carrière de boxeur, il devient catcheur pendant quelques années et s’installe en France. Il y a été piégé pendant la Seconde Guerre mondiale. Sa compagne, Berthe Salmon, a changé son nom de famille pour éviter d’être identifiée comme juive. Berthe a donné naissance à leur unique enfant, une fille. Après la guerre, il a travaillé pour les Nations unies pour aider les réfugiés. Plus tard, il a été employé comme un petit joueur dans l’industrie cinématographique italienne. Dans sa vieillesse, il a travaillé comme portier et concierge d’appartement. Walker est décédé à Milan, en Italie, en 1983. Cette carte postale a été publiée par dix, une société située à Paris. Apparemment, ils ont publié une série de portraits de boxeurs du jour. La Cabinet Card Gallery possède une autre carte postale de cette série.

Edito. 

juliomutoto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *