Rdc-Politique :Matata Ponyo, un adversaire redoutable à mettre hors course en prélude de 2023

Rdc-Politique :Matata Ponyo, un adversaire redoutable à mettre hors course en prélude de 2023

Par.Murakarani M.

Partant sa carrure d’ex premier ministre, l’homme à la cravate rouge et du cadre macro- économique,le sénateur Matata est traqué via l’inspection générale des finances. Cette institution l’accuse de détournement des fonds du projet parc Agro industriel de Bukanga lonzo. Cette situation que plusieurs compatriotes qualifient d’ acharnement serait suite aux préparatifs du sénateur Matata ponyo pour être candidat Président en 2023. Parbcontre l’igf persiste et signe que Matata serait derrière un montage financier (bukanga lonzo Gate) des millions disparus pour construire l’université Mapon à Kindu.

Quid sur son avenir politique?

Déjà , faisant une équipe de trois avec une vidéo d’où Félix Tshisekedi, Vital Kamhere et Moïse Katumbi disait ” pasi n’a yo pasi na nga pasi na biso” disant” ta peine et la mienne,ta souffrance et la nôtre”, malheureusement arrivé au pouvoir Félix Tshisekedi brille avec une tactique des jeux qui frise l’indifférence envers les autres amis. Après l’alliance conclue avec Vital Kamhere, à Nairobi celui-ci devenait encombrant pour son image et pour la carte de l’échéance avenir Kamhere sera battu à plate couture juridiquement il ne peut plus postuler même au poste de chef d’avenue.

Il a été un ami fidèle très disponible à tendre la main à Félix Tshisekedi pour que ensemble qu’ils construisent le Congo donnant de la crédibilité au pouvoir de l’udps décrié comme étant une continuité de Kabila par Martin Fayulu. Répondant premier à l’appel du président pour des consultations qui avait permis la scission du FCC ,Moïse Katumbi contre toute attente était parmis des personnalités qui ont répondu positivement à cet appel qui a pondus le second gouvernement du quinquennat de wariors, malheureusement ses ambitions présidentielles fait de lui ami pour l’appui ennemi pour la gestion.

Avant la sortie du gouvernement une campagne dite en langue de combat au sein de l’udps”kadiosha”formol”Katumbi devenait déjà la personne à abattre politiquement,un de candidat président de 2018 vient de déposer une proposition de loi modifiant et complétant la loi n: 04/024 du novembre 2004 relative à la nationalité congolaise. Cette proposition de loi est vue par bon nombre d’observateurs que ces sont des manœuvres qui ne produiront que des frustrations et tension dans son application car la problématique en question serait taillée sur mesure contre des potentiels candidat en 2023 .

Faisant la lecture minutieuse de cette geurre déjà lancé pour 2023 il resterait à Muzitu et Fayulu de comprendre que c’est qui peut leur arriver dans l’avenir proche s’ils n’omptemperent pas car la machine udps a écrasé fcc avant hier et hier c’était de rendre lamuka faible mais aujourd’hui la geurre est devenu corps à corps .
Wait and see.

juliomutoto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *