Rdc présidence : Dans une déclaration des combattants de l’UDPS, l’incompétence d’Eric Nyindu mise à nue

Rdc présidence : Dans une déclaration des combattants de l’UDPS, l’incompétence d’Eric Nyindu mise à nue

Par Gilbert Fundi.

C’est depuis le discours récent du président de la République que les médias et certains journalistes ont constaté du bruit et vacarme des rires pendant la diffusion du discours à la radio télévision nationale congolaise (rtnc) chose insupportable, selon la base du parti Presidentiel et certains professionels de la communication.

D’après certaine indiscrétions dans les couloirs de la RTNC1, l’agence nationale de renseignement auditionne depuis deux jours maintenant certains haut responsables de la rtnc une. Éric Nyundu en sa qualité de Directeur de la Presse Présidentielle accuserait la RTNC1 d’être à la base de ce désastre lors de la diffusion du discours du Président de la république. Des rires considérés dans la vidéo pour discréditer une fois de plus l’image de l’institution Président de la République. Un sabotage dirait d’autres.

Ceci appelle à un questionnement: quel est le canal par lequel la RTNC1 a obtenu la vidéo portant le discours du Président de la république ?

D’après le point focal de la présidence de la République à la RTNC1, Romain Mbuta, monteur de son état, la direction de la communication présidentielle aurait reçu la vidéo via whatsap. Raison pour laquelle la vidéo a perdu toute sa qualité. Comment donc le Directeur de la presse présidentielle, Éric Nyundu peut-il dormir sur ses lauriers pendant que ses services envoient un discours du Chef de L’État à diffuser solennellement via whatsap? Négligence, paraisse, incompétence? A Éric Nyundu de répondre.

Cependant Éric Nyindu est appelé à maximiser ses potentialités pour ne pas rappeler l’incompétence décriée dans le chef de son prédécesseur.

Rendre expressif l’image du chef de l’état au grand public. Voilà la recommandation de la base de L’UDPS au Directeur de la Presse présidentielle. Dans une vidéo devenue virale dans les réseaux sociaux, les combattants de l’UDPS appelle Éric Nyundu à travailler avec la presse locale. Ils dénoncent le recrutement de la diaspora et des camerounais dans la presse presidentielle par Éric Nyundu. Ainsi donc, ils accordent 48heures à ce dernier pour déposer sa démission.
Wait and sée.

juliomutoto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *