UDPS la guerre de palais ou bien le règlement de comptes (opinion libre n°1)

UDPS la guerre de palais ou bien le règlement de comptes (opinion libre n°1)

Depuis un certain temps presque 3 ans durant une avalanche autoproclamée qui enveloppe la tranquillité moussé par une instabilité au sein du parti au pouvoir à la manœuvre entre les amis, les cadres, les combattants et la famille biologique du Sphinx.

Cette imbroglio politico divertissante n’est que la partie cachée de l’iceberg que l’udps présente à la nation, étant la fille aînée de l’opposition ce parti politique présent de plus en plus l’image d’un désordre bien ordonnée l’on se demande des valeurs prônées était – elle du vacarme du chômage ou bien juste l’accompagnement de la dictature.

Kabund est il devenu encombra ou bien un élément non contrôlé ?

Après le décès du Sphinx cet homme présenté comme un héros vivant par ya Tshitshi devenait le gardien du temple pour assuré la transition qui amènera Félix Tshisekedi à la tête de l’udps, fort par son courage Kabund se fait une identité de “donneur du pouvoir ” lui conférant ainsi le pouvoir exceptionnel de guidé l’udps comme Président a.i,ce même jean Marc qui sera à la manœuvre pour que  Félix Tshisekedi retire sa signature au Genève au crépuscule des élections devenant ainsi député nationale et Félix Tshisekedi President de la République une passation du pouvoir entre Félix Tshisekedi et Joseph Kabila, jugé truqué par Martin fayulu créant ainsi la confusion entre les frustré d’hier (UDPS) et le bouro d’avant (PPRD/FCC),un mariage tant venté qui engendrent un fils drepanocytaire (gouvernement Ilunga ilukamba) un fils à problème d’où les manques du Respect à l’endroit du chef fissuré la cohabitation, cette instabilité obligea Félix Tshisekedi de d’émettre ce gouvernement et lançant l’avènement de l’Union sacrée qui au départ était” une belle fille du quartier au poitrine opulente” d’où tout le monde accordé les crédits d’une bonne fille malheureusement au fil du temps elle devient la pute millionnaire.

Subissant des affres d’humiliation conduisant ainsi ça d’échéance au parlement l’étudiant jean Marc Kabund mijoté sa revanche contre toute attente aux escrocs universitaire du (FCC/PPRD) en y apportant les théories de deux bonbons et le comte de maître nageur organisant ainsi son retour au poste du Premier vice-président de l’Assemblée nationale d’ailleurs cette revanche l’a permis de se faire une idée de son leadership.

“Les influences d’ami, cadre et famille biologique dans l’udps au partage des opportunités et pouvoir”.


Juste après avoir gagné la présidence du pays l’udps s’est activement dérouté entre le peuple d’abord et la famille d’abord, le partage du gâteau a créé des frustrations parmi les combattants, la diaspouri et la famille biologique.

” Les Romains s’en poigneur ” les intérêts de la famille, de la Diaspouri et des combattants (une branche stratégique décisionnelle de l’udps).

Pendant la création du gouvernement, des amis et camarades du président voulaient être soit ministre et vice ministre occasionnant ainsi une tension entre de bénéficiaire original (combattant) et des opportunistes ” Bana poto” cette guerre plaça Kabund dans une position de bête noire auprès de la Diaspouri de même udps (combattants) accusé déjà Kabund de ne pas propulser les jeunes aux différents ministères créa ainsi une scission minime au sein de l’udps l’avènement de deux courants udps (idéologie Tshisekedi sphinx) prôné par Jean-Marc Kabund et udps (idéologie fatshi) créa ainsi une confusion communicationnelle entre les instances du parti et les parlementaires debout.

“Les quiproquos entre la famille et Kabund “

Des influences familiaux – amicaux sont apparus dans diverses coop (shida) de Kinshasa au Katanga passant par le kongo centrale, des noms de membres de la famille et amis sont cité dans plusieurs points soit mining, soit détournement fragilisant l’action et le caractère démocratique du peuple d’abord devenant un slogan creux par cette irresponsabilité de certains opportunistes entourant les chefs et le parti au pouvoir.

L’affaire démission Jean-Marc Kabund pour bon nombre l’on signifierait que cette attaque de la résidence de Kabund par la Garde républicaine serait l’œuvre de la petite sœur du chef de l’état cela serait un arbre qui cache la forêt, selon Mails Tshibangu qui citait Kabund dans l’affaire excellencia un mining à problème entre la famille et les intérêts de Kabund.


Et si la démission de Kabund reposerait sur un agenda politique entre Félix Tshisekedi et Kabund en 2023 ?

juliomutoto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *