Foot/affaire Guelor Kanga:la FEGAFOOT est dans une bonne voie

Foot/affaire Guelor Kanga:la FEGAFOOT est dans une bonne voie

Après avoir réunie tous les éléments de défense provenant de la fédération Gabonaise de football (FEGAFOOT),ça sera ce vendredi 8 avril 2021 que la Confédération Africaine de Football(CAF) tranchera sur le dossier qui oppose la fédération Gabonaise et celle de la République Démocratique du Congo sur le joueur Guelor Kanga Kaku.

Selon les médias Gabonais,la FEGAFOOT a apporté toutes les preuves irréfutables et formelles du parcours sportif en club et de l’éligibilité du joueur au sein de la sélection nationale A gabonaise.Ils ont révélé que Kanga aurait été adopté par une famille Gabonaise d’où le changement de nom est intervenu. Kanga n’est pas le premier à le faire, il y avait Guelord Mundoni,Robert Nsimba etc…

De son côté, le concerné reste serein face aux allégations de la FECOFA et il se reproche de rien

“Je reste serein face aux allégations de la FECOFA .Je n’ai ni acte de naissance, ni carte d’identité, ni de passeport délivrés par les autorités de la RDC .Qu’ils fournissent ces documents s’ils existent.Je dispose d’un passeport en bonne et due forme délivré par les autorités Gabonaises compétentes c’est tout ce que j’ai à dire” a déclaré Guelor Kanga pour éclairer l’opinion.

Voici ce que dit le code civil Gabonais sur l’adoption

Article 464:un acte de naissance énonçant l’année,le jour et l’heure de naissance, le sexe de l’adopté . Ainsi ses prénoms et indiquant comme lieu de naissance. Le siège du tribunal qui a prononcé l’adoption est établie à la requête du procureur de la République mention de l’adoption. Ainsi que du nouveau nom et le cas échéant des nouveaux prénoms de l’adopté. Est portée en marge de cet acte qui ne doit contenir aucune indication relative à la filiation réelle de l’enfant.

Pour rappel,La FECOFA a déposé officiellement une réserve à la CAF qui dénonce le changement d’identité du joueur.
Mais les questions méritent d’être posées, est ce que la RDC gagnera ce procès ? Et si le Gabon gagne, que sera le dommage pour le congolais ?

L’article 46 de la CAF dans son chapitre 20 sur Fraude-Falsification-Erreur administrative stipule :Au cas ou les faits incriminés seraient avérés, l’association nationale reconnue coupable sera suspendue de participation aux deux éditions suivantes de la CAN

L’article 47:pour toute erreur administrative, en matière d’enregistrement des joueurs, l’association nationale concernée sera suspendue de participation à l’édition suivante de la CAN et son équipe sera éliminée de la compétition si cette dernière est toujours en cours.

Walt and see

Djastro Mubemba Boswa

juliomutoto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *