Kinshasa : tracasserie policière, le pcr pointé du doigt, l’avocate Fidèle Kanyinda parmi les victimes

Kinshasa : tracasserie policière, le pcr pointé du doigt, l’avocate Fidèle Kanyinda parmi les victimes

Par yulio bendera.

Les éléments de police de circulation routière de Kinshasa font l’objet d’abus contre les chauffeurs et motards.

De Gombe au rond point Victoire, le constat est amer un comportement décrié par bon nombre des Kinois en croire des vidéos devenues Viral sur les réseaux sociaux.

Ils créent des infractions pour racketter de l’argent au paisible citoyen, des actes des vandalismes, torture morale et intimidation, connue comme étant la qualité des hommes du général Kasongo.

C’est depuis ce 14 juin que nous assistons aux scènes de dénonciation sur les réseaux sociaux par les usagers de la route, qui sont victimes des actes immoraux des agents censés protéger les personnes et leurs biens, parmi les victimes de ces actes ignobles, l’avocate Fidèle Kanyinda, s’est vue bastonner son pare-brise par un agent de la police routière, commettant directement l’infraction de destruction méchante d’un bien privé. 

Mdm Fidèle Kanyinda. crédit photo Éditorial7.net

À son tour, l’avocate connaissant ses droits l’a accusé à l’auditorat militaire, avec l’appui de ses camarades qui font la honte de la police. Celui-ci a pris la poudre d’escampette avec la menotte. 

 Les cas sont légion, l’on se demanderait pourquoi cette police ne respecte jamais les consignes de sa hiérarchie.

La racine de la corruption étant profonde, les brebis galeuses dans les services augmentent des techniques pour survivre difficile d’éradiquer ce phénomène, car avec un salaire de misère, ils ont du mal à nouer le deux bouts du mois.

Il devient très urgent que les législateurs s’y penchent pour rendre équitable la distribution des richesses.

Toujours à Kinshasa,une autre dame au boulevard du 30 juin ,le champs Elysées kinois, la dame aussi a dénoncé la pratique de violation de domicile de l’introduction par force dans son véhicule par la police, arrêter sans pour autant enfreindre le code de la route,celle-ci a son tour immortalise cet échange par une vidéo.

juliomutoto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *