Le chien aboie la caravane passe, Patrick Lokala aboie le narratif passe | opinion libre

Le chien aboie la caravane passe, Patrick Lokala aboie le narratif passe | opinion libre

Le chien aboie la caravane passe, Patrick Lokala aboie le narratif passe | opinion libre

 

D’aucuns ignorent que le journaliste Patrick Lokala opère par procuration. Il attaque et pose des actes d’acharnement pour saper l’image du ministre de la communication et médias, porte-parole du gouvernement le Warriors Patrick Muyaya.

Observateur indépendant dit Patrick Lokola aurait une mission celle de retourner à la prison centrale de Makala. Selon un autre observateur qui a requis l’anonymat,

le journaliste aurait pour ambition de provoquer de lui-même une arrestation pour un emprisonnement à Makala. Cette démarche serait juteuse et devenue monnaie courante pour se faire de l’argent, car pendant son arrestation au centre pénitentiaire et de rééducation de Kinshasa (ex Makala), il avait bénéficié de l’apport financier considérable des politiciens. D’ailleurs, d’autres journalistes auraient fait fortune derrière son emprisonnement en 2021.

 

En parcourant ses différents comptes Facebook et tweeters, et ses différents médias d’informations en ligne, il s’éparpille dans les attaques des personnalités et des responsables de tout genre.

Du Président de la République Félix Tshisekedi à la Première Dame du gouverneur de la ville à son mentor, tous ont subi des attaques ciblées.

Après des échecs, l’homme a changé de technique, il a ciblé particulièrement le porte-parole du gouvernement, dans l’attente que le ministre lui ferait arrêter ou soit lui donnerai quelques billets pour acheter son silence.

Avec près de 100 publications sortis hors contexte, en espérant qu’il attirera l’attention du ministre, malheureusement pour l’équipe du porte-parole du gouvernement, le chien aboie la caravane passe. Elle lui répond par un silence qui méprise les mains noires qui interagissent sous couvert de ce jeune journaliste.

 

Choqué par le silence du ministre Patrick Muyaya Katembwe, le chien devient errant et enragé. Il se donne la charge de visualiser des vidéos et des photos hors contextes pour se faire une opinion.

Le matin, c’est Félix Tshisekedi l’incompétent. À midi, c’est l’inspecteur général des finances qui est l’homme providentiel pour le Congo.

Tout en oubliant que soutenir cet inspecteur, c’est aussi soutenir les actions du Président de la République, car l’IGF est directement rattaché à la présidence, disait Joël Cadet, un des adversaires de Patrick Lokala.

Affaire à suivre.

Idriss muhetu.

La Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *