Rdc-Education: Gratuité de l’enseignement, Willy Bakonga et Didier Budimbu dans de sales draps

Rdc-Education: Gratuité de l’enseignement, Willy Bakonga et Didier Budimbu dans de sales draps

Crime contre la gratuité de l’enseignement mesure phare pour un peuple meurtri
lancé parmi des mesures phares du quinquennat du chef de l’État, la gratuité de l’enseignement s’est soldée par un sabotage qui ne dit pas son nom.

Des criminels bien identifiés ont massacré le projet phare du chef de l’état. La gratuité de l’enseignement, une obligation constitutionnelle pour diminuer le taux des enfants analphabetes dans le pays vient d’être sabotée par le ministère de tutelle. Des actes de sabotage perpétrés avec un sentiment diabolique de nuire à toutes une nation .

Que reproche t’on aux vulnérables responsables de l’epst?

Dans une émission diffusée sur les ondes de Congoweb télévision, le journaliste Peter Tsani présente des preuves irréfutables sur une probable mafia orchestrée par le dit ministère. prés de 62 milliards des franc congolais torpillés,une somme destinée au programme de la gratuité de l’enseignement.Des enquêtes menées par le vrai journal présentent un tableau sombre , affaire covid-19 des factures avec une incohérence d’adresse, des investigations sur l’achat des gels alcooliques et d’autres produits y afférents.

A la manœuvre une société de publicité c’est transformée en une entreprise commerciale
Facture Est( maison Victoire).

Pour la province du Kongo-Centrale cach nez ,gel alcoolique 238 000usd
Province tshopo pour les mêmes produits, 88 000usd
Province ituri 44 000 USD
Province Sud ubangi 72 532 usd
Province Nord ubangi 56 600 USD
Province Haut uele idem 58 000 USD.

La société maison Victoire ne reconnaît pas avoir livré des produits à l’epst. Un certain monsieur Olivier et le petit frère du ministre de tutelle sont les hommes-orchestres du dossier en question.

Le responsable de l’entreprise maison Victoire se dit être victime de l’escroquerie en bande organisée et réclame son argent au ministère de l’epst.Le journaliste Peter Tsani s’est dit être détenteur des preuves et invite la justice de se saisir du dossier.

Affaire à suivre

Kazibe Robert.

juliomutoto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *