État de siège : le triangle de la mort route kamango, eringeti est mbawu désormais sécurisé par les Fardc

État de siège : le triangle de la mort route kamango, eringeti est mbawu désormais sécurisé par les Fardc

Par G.F

C’est lors d’un point de presse conjoint co- animé par le ministre des médias Patrick Muyaya, le général Kasonga porte parole de l’armée et le commissaire supérieur Mwana Mputu porte parole de la police.

Éditorial7.net



 Lancer par le chef de l’état, la mesure d’état de siège a pour mission l’éradication des groupes armés locaux, étrangers et des forces d’auto défenses (maimai) opérant à l’Est de la République démocratique du Congo.

Dans son speech devant les professionnels de la plume, le ministre de médias en qualité de porte-parole du gouvernement a présenté conjointement le bilan des actions des forces armées Rdcongolaises qui traquent les groupes armées.

Plus de 100 miliciens ont déposé les armes. Des mesures transitoires pour un retour de certains dans la vie civile, cette reddition est faite par la puissance de feu des Fardc.

Prenant la parole, le Général kasonga porte-parole des Fardc a signifié que depuis que les forces de sécurité ont lancé des hostilités contre des groupes armés locaux et étrangers, des opérations pour éradiquer les forces négatives dateraient de 2014. C’est depuis cette année que l’armée a procédé aux opérations dans le but de mettre fin aux adf.



Nous avons démantelé tous les réseaux, les foyers et des quartiers jadis généraux des adf nous avons anéanti sa logistique, mais ils ont changé des techniques en s’infiltrant dans la population. Aujourd’hui sur le plan opérationnel dans la province ituri, nous avons intensifié la frappe contre les adf, codeco, fpic. Nous avons éliminé 39 terroristes, 1 milicien neutralisé, capturé 5 et récupérer plusieurs armes. Cela a permis l’ouverture des activités et la réouverture des routes des désertes agricoles. 

Nous avons récupéré 20 localités jadis occupées par les multiples groupes armés.

Éditorial7.net


Au nord kivu et tout au tour de Beni et Butembo, les Fardc contrôlent, occupent et ont neutralisé 35 ADF parmi eux 14 étrangers et 5 leaders ADF.

Nous avons appréhendé 70 collaborateurs des ADF parmi lesquels des congolais et étrangers. Des véhicules et motos donnés par un homme d’affaire aux miliciens ont été saisis.


 Dans le Sanctuaire de Mwalika 38 000 Congolais  font l’agriculture mais l’avènement  de ses terroristes ont fait que les environs de cette localités subissent des atrocités des miliciens égorgeurs par l’effort et la mobilisation des forces de sécurité la paix est revenue. Les activités champêtres et commerciales ont repris. 



A Mayangos, le grenier de beni 36 000 cultivateurs  ont été victimes  des affres des égorgeurs, grâce aux Fardc, Mayangos est contrôlée  sécurisée.

À Madina,un nom  empreinté  baptisant une localité faisant allusion à la terre sainte  du monde musulman,les ADFS ont construit des tranchées, des casernes et bunkers ce qui  leur permettent de se cacher lors des affrontements est sous contrôle. Nous avions découvert des bombes artisanaux et plein d’autres objets et effets militaires.

À Karawe ,kazaroho p43,route  kamango, toutes la partie oeust Beni-Owitsha vers mamove est sécurisée. 

Le secteur opérationnel sukola 2 nord Kivu comprend masisi et rutshuru, nous avons frappé avec professionnalisme le Nyatura,fdlrs , apcls, ndc rénové et avons conquis 12 localités et neutralisé 33 miliciens 3 et 18 combattant se sont rendus 2 fdlrs se sont rendus et une importante quantité des munitions récupérées. 

Crédit photo éditorial7.net


Sur l’aspect Politico administratif, l’armée a sensibilisé les notables  du territoire de djugu et irumu qui à leurs tours ont signé l’acte d’engagement de soutenir les Fardc et sensibilisé les enfants à se désolidariser des  groupes armes.
Toujours au Nord Kivu, nous avons participé à  la libération le 3 juin de 26 élèves enlevés par un groupe armé récupérer dans le village de tshani tshani .

Présentement, l’unité médicale de campagne s’occupe de cas d’urgence et site compliqué. Près des 350 militaires sont à l’œuvre. 
Les génies militaires sont mis en contribution et travaillent avec des humanitaires nuit et jours pour le retour de la population, le rétablissement de l’eau et électricité, ils ont collaboré pour la réouverture de l’aéroport de Goma.

L’implication de tous, reste la clef de voûte pour éradiquer les groupes armés.
Des éléments incontrôlés qui sont traqués par les Fardc comètes des massacres en fuyant et la population se trouvent en zone non couverte par l’armée tombe facilement dans les pièges de ces terroristes.
La thérapie de choc qu’amène l’état de siège a pour mission d’éradiquer les terrorismes ambiants dans l’espace Est.



Dans l’ensemble, la majorité des miliciens ont sollicité la réédition auprès de la force régulière.

Pour conclure  sa communication, le ministre Muyaya a signifié que le gouvernement a doté l’Etat d’urgence de l’accompagnement des composantes sociales,le processus ddr,la composante sous régional ,composante renseignement dans le but de rendre efficaces les actions sur terrain.

Crédit photo éditorial7.net

juliomutoto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *