Rdc – éducation : Didier Budimbu, gardien de la gratuité de l’enseignement

Rdc – éducation : Didier Budimbu, gardien de la gratuité de l’enseignement

Par Gilbert fundi


On le surnomme l’homme qui veille au grain à l’application de la gratuité de l’enseignement mesure phare du peuple inscrit dans la constitution. Cette mesure connaît son applicabilité de manière globale avec la venue du Président Félix Tshisekedi. 


La constitution vient d’être violée avec méchanceté. La gratuité, par contre est étranglé.

D’aucuns, ignore que cette mesure souffre à cause d’un homme bien connu cadre du fcc qui est accusé de plusieurs actes incontrôlés dont : influence négative sur la mutuelle des enseignants, la mise en célérité des écoles et enseignants fictifs dans les listes des paies des écoles qui recevaient déjà le payement de la gratuité

Avec l’effectivité de la gratuité de l’enseignement, la joie est retrouvée. Les parents d’élèves ont retrouvé le sourire avec l’effectivité de cette réalité malheureusement, les ennemis des Congolais se sont arrangés pour massacrer cela. L’ennemi du Congo, c’est toujours un Congolais. Chose grave, il est appelé aussi excellence l’on se demande en quoi ? 

En détournant la somme à hauteur des millions des dollars américains, l’argent qui devrait permettre la construction, rénovation et assainissement de l’environnement au sein de certaines écoles.

Après des enquêtes et preuves que dispose L’Inspection général des finances, il est à noter que le vice-ministre Didier Budimbu ne figure pas, lui et ses services, dans cette mafia.

Étant vice-ministre d’un tel dinosaure, il y a probabilité qu’au moment de détournement des fonds alloués à la gratuité, le caïman ne l’ait pas intéressé. La fin justifiant les moyens, il serait pris la main dans le sac.

Étant celui qui veille au grain de l’effectivité de la gratuité de l’enseignement sur l’ensemble de la République. Didier Budimbu est motivé pour faire appliquer et réussir ce projet. Pour le moment Budimbu, reste la personne providentielle pour pérenniser cette œuvre d’autant plus qu’il milite pour la réussite de ce quinquennat. La justice devrait faire son travail pour que la lumière soit faite sur ce dossier des millions détournés. Sans justice sur ce dossier, c’est l’avenir de la jeunesse qui est sacrifié.

Quant à Monsieur Budimbu, il doit maintenant porter la casquette du sauveur de la gratuité au cas où il sera reconduit.

juliomutoto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *