Meurtre des experts de l’ONU : Kabeya Kafeli nie avoir tiré sur Michael Sharp.

Meurtre des experts de l’ONU : Kabeya Kafeli nie avoir tiré sur Michael Sharp.

Un nouveau prévenu, Kabeya Kafeli, a été présentés mardi 15 décembre devant la Cour militaire de l’ex-Kasaï-Occidental dans le procès des présumés meurtriers des deux experts de l’ONU au Kasaï. Poursuivi jusqu’ici par défaut, il est accusé d’avoir participé à l’exécution de Zaida Catalan et Michael Sharp le 12 mars 2017. C’est lui qui aurait tiré le premier coup de feu sur Michael Sharp. Le prévenu nie avoir pris part à ce meurtre. 

Compte-rendu d’audience 

Pendant qu’il était en fuite, recherché par la justice, Kabeya Kafeli a souvent été cité au cours de ce procès. 

Pour la première fois devant le juge mardi 15 décembre, le prévenu livre sa version des faits. Il nie avoir participé au meurtre de Zaida Catalan et Michael Sharp. 
Il révèle cependant être allé de sa propre initiative au pont Moyo pour récupérer les experts, pensant que c’était des agents de la Mission de l’ONU en RDC (MONUSCO), qu’il dit avoir rencontré quelque temps auparavant et avec qui il aurait discuté de la fin des hostilités et de la paix. 

Kabeya Kafeli relate aussi également avoir laissé les deux experts et trois de leurs accompagnateurs chez Bula Bula, avant de conduire le quatrième, blessé à la tête, au centre de santé. 

Mais ce récit est contesté par certains de ses coprévenus, présents le 12 mars 2017 chez Bula Bula. 

Kafeli a également été de ceux qui ont conduit le groupe vers le lieu d’exécution, après avoir été parmi les miliciens qui ont intercepté les experts et leurs accompagnateurs, relatent Vincent Manga et Mulumba Muteba. 

Le ministère public révèle, en outre, que devant le Tribunal militaire de Kananga, le prévenu Ilunga Lumu avait cité Kabeya Kafeli comme étant celui qui a tiré le premier coup de feu sur Michaël Sharp.

juliomutoto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *